Le cancer du sein, c’est une véritable épreuve de vie. Mais heureusement, la chirurgie de mastectomie et de reconstruction offre une lueur d’espoir pour retrouver sa féminité et sa confiance en soi.

Cependant, il reste un petit détail crucial à régler : la restauration de l’aréole mammaire. Mais attention ! je ne parle pas d’une éventuelle “pastille” de couleur , mais bel-et-bien d’une “fausse” copie réaliste de l’aréole existante de chaque femme, car on est toutes uniques, et toutes les parties de notre corps le sont.

Dans cet article, je vais te décrire en détails comment faire pour créer des aréoles très réalistes et très personnalisées.

Apprends les règles comme un professionnel afin de pouvoir les briser comme un artiste – Pablo Picasso 

1. On apprend les bases de dessin puis le dessin réaliste

Avant d’apprendre à utiliser les outils de tatouage, il faut connaître les éléments graphiques qui vont permettre d’imiter la 3ème dimension.

Pour ça, rien de mieux que d’exercer son oeil en observant des objets réels et de retranscrire ce que l’on voit sur papier, avec l’aide d’un bon professeur.

2. On expérimente les bases de la couleur puis les couleurs complexes

Avant d’arriver à reproduire une couleur fine comme une carnation de peau, il faut plonger dans la colorimétrie de base, c’est à dire étudier la théorie basique de la couleur, puis dans la colorimétrie plus avancée. Pour ça , rien de mieux que de revenir à la maternelle en expérimentant les mélanges de couleurs par la peinture et de se mettre au défi de recopier des couleurs observées.

3. On étudie la peau en détails et les pigments, puis leurs interactions

On travaille très souvent sur des peaux cicatricielles, c’est pourquoi il est crucial de bien connaître ce support vivant et unique qu’est la peau, dans son état d’origine ou lésé.
La pigmentologie permet de savoir choisir ses pigments et de comprendre son comportement dans la peau.

On étudie aussi le matériel de tatouage, les réglages de la machine, les types d’aiguilles pour comprendre dans quels cas les utiliser . Après tout ça, on est prêt à attaquer (d’abord en entraînement sur peau synthétique pendant quelques mois!) la création d’aréole en trompe-l’oeil sur une vraie personne !

🌠Dans chaque pigment déposé, se dessine l’espoir, la renaissance d’une féminité épanouie, la beauté retrouvée après la nuit du cancer. 

4. On étudie le cas de la cliente

Avant même de commencer, on étudie son cas. On lui pose des questions sur sa santé et ses opérations précédentes. On lui demande même des photos de son buste pour établir la faisabilité. Après ça, on la reçoit en consultation pour l’informer et lui transmettre les documents préalables à l’acte, comme le consentement éclairé, les consignes de soins avant et après pigmentation, et le devis.

5. On soigne l’espace de travail & l’accueil

Pour que la personne se sente à l’aise, on prépare méticuleusement l’espace de travail. On chauffe la pièce, on installe tout le matériel nécessaire. On l’accueille avec le sourire, on prend un peu de temps pour échanger ensemble autour d’un café, et c’est parti pour la procédure.

6. On se prépare au tatouage

La phase de préparation technique, c’est la partie la plus longue, ça dure environ 2h/2h30. C’est un peu comme de la peinture, quoi : on trace les repères de dessin sur le sein, on choisit les flacons d’encre, on crée des mélanges précis imitant les couleurs de l’aréole existante, on teste les couleurs sur la peau, on sélectionne les aiguilles adaptées aux techniques prévues, et on exécute le protocole hygiène (formation hygiène & salubrité obligatoire).

7. On passe à l’action !

La pigmentation en elle-même dure entre 45 minutes et 1h30, selon la compléxité de l’aréole à reproduire.
Je résume l’acte de pigmentation en trois étapes :
РTra̤age des rep̬res
– Mise en couleur
РConstruction des ombres, puis des d̩tails.
J’en ajoute une quatrième : les réhauts de lumière.

Pas de panique ! Le plus clair du temps, ça ne fait pas mal du tout, puisque les nerfs ont été coupés pendant la/les chirurgies…

NB: Pour les femmes qui ont subi une cure de radiothérapie, le tatouage peut être un peu plus compliqué à prendre à cause de la peau abîmée par les rayons. On doit alors ajuster les réglages pour que le pigment prenne bien.

Vidéo tatouage aréole mammaire trompe l'oeil

⬇️Reçois gratuitement ma vidéo de création d’aréole 3D (+ ma newsletter fort sympathique qui mêle infos sur le métier, infos sur mes formations et humour de dermo 😁 ) en entrant ton adresse mail ici ⬇️

Démo : tatouage d'aréole effet 3D

mobile Vidéo tatouage aréole mammaire trompe l'oeil

8. Place à l’émotion : la découverte d’un nouveau sein, le Soi réparé !

Après ce long travail minutieux, même si la fatigue se fait sentir, on ressent une joie incroyable quand la cliente regarde sa nouvelle poitrine dans le miroir…

“Dans l’ombre de la douleur, la dermopigmentation d’aréole mammaire est le doux pinceau qui réécrit en couleur l’histoire d’une guerrière, lui offrant la renaissance de la beauté et de la confiance.”

9. La dernière étape de la transformation

Après la pigmentation, on termine par le nettoyage, les soins finaux, et on réexplique comment s’occuper de tout ça à la maison. La cliente devra patienter 2 mois pour que tout cicatrise avant de penser à une séance de retouche.

La dermopigmentation en mode “copycat” d’aréole mammaire, c’est une procédure très technique, mais elle peut vraiment redonner confiance aux femmes après un cancer du sein.

Si tu veux en savoir plus sur les détails de cette pratique, je te propose une formation très complète axée sur la création d’aréole en trompe l’oeil, avec plusieurs documents pédagogiques qui guident pas-à-pas sur la procédure.

Ma vidéo montre bien que ce travail ultra-précis et personnalisé peut aboutir à un résultat vraiment magnifique, qui donne l’impression d’avoir retrouvé son aréole d’origine.

J’ai formé une petite centaine de professionnels ultra qualifiés en France. Pour voir ma sélection d’artistes d’aréoles, regarde cette page.

Audrey tatoue une aréole mammaire en trompe l'oeil